auto-gyro logo

2003 : naissance dans la firme Allemande "HTC-Eagle" du MTO3 des initiales des concepteurs (Mike, Thomas, Otmar) ainsi que le "3" pour l'année 2003. La société est alors une petite entreprise de quelques salariés qui fabrique des pièces en composite comme des hélices pour les paramoteurs ainsi que le chariot pendulaire "Eagle", encore disponible aujourd'hui, motorisé par un BMW.

2005 : la "petite" entreprise HTC a bien amélioré son premier modèle de MTO3, nouveau carénage, saute vent arrière, tension de la courroie par un verrin pneumatique, etc. La machine est maintenant homologuée en Allemagne. Le nombre de salariés à doublé puis doublera à nouveau l'année suivante.

2006 : le MTO3 obtient son homologation en France puis en Angleterre, le pays où la certification est l'une des plus difficile à obtenir. Le MTO3 est alors le seul gyroplane à détenir cette certification. Nombreux sont les pays qui se calquent sur la certification Anglaise, un marché quasi Mondial s'ouvre à HTC. L'entreprise se structure, s'agrandit, change de nom pour "AutoGyro". Fly in Paris s'associe avec la firme Allemande pour distribuer leur matériel en France, en Afrique Francophone, Belgique, Luxembourg, ...

2008 : le MTOsport remplace le MTO3, refonte du châssis, nouveau rotor, gain de poids, nouvelles options, AutoGyro s'adapte, répond à la demande, s'organise pour pouvoir produire 20 machines mensuellement.

2009 : sortie du premier gyroplane de série en tandem à cabine fermée, le Calidus 09. L'usine mettre une année à vraiment le mettre au point mais le résultat est exceptionnel. Les innovations technologiques sont nombreuses, comme le système de prélancement, de refroidissement de l'eau, la cabine "auto-porteuse", ...

2010 : AutoGyro s'agrandit, et passe de 600m2 et six salariés en 2005 à 6000m2 et 100 personnes en 2010. L'usine dispose de son bureau d'étude, d'un atelier électrique, radio, composite, soudure, tournage, fraisage, assemblage, essai, service après vente, ... 90% des gyroplanes sont fabriqués sur place (hors motorisations).

2011 : La firme surprend une nouvelle fois avec la sortie du Cavalon, un gyroplane "côte à côte", en composite, aux performances dignent du Calidus. 

AutoGyro est devenu en quelques années le premier constructeur Mondial de gyroplane. Le constructeur est représenté dans une trentaine de pays, il est le plus important client du fabriquant de moteur Rotax. Plus de 280 machines par an sortent actuellement de l'usine. 

Ses aéronefs sont utilisés essentiellement pour le loisirs ainsi que pour des utilisations professionnelles (surveillance de frontière, de départ de feu, de plage (requins), d'autoroute (police), de lignes électriques, de gazoducs, prises de vue, diagnostics thermographiques, relais radio, ...). Les machines peuvent être équipées selon la demande de nombreuses options, caméras, blindage, peintures camouflages, flotteurs, ...

2012 : rendez-vous au salon de Friedrischafen en avril pour découvrir la nouveauté du constructeur ! Le Cavalon...

2013 : l'usine s'agrandit afin de continuer à garantir des délais de livraison "raisonnables". L'atelier composite qui demande beaucoup de place voit sa superficie doubler, ses dimensions font maintenant celle d'un terrain de football ! Un nouveau batiment est également construit pour accueillir le "show room", exposition des modèles, des différentes options, accueil des visiteurs.